Fourrage : La filière de l'or vert, un marché à rapatrier

-
Journal d'information
-
6 min
Vendredi 26 avril 2019 - 16:04

Comme beaucoup de matières premières, le fourrage est en grande partie importé en Corse. Une production insuffisante, qui impacte les secteurs agro-alimentaires et équins. Il y a quelques années, les producteurs, aussi éleveurs pour la plupart, se sont réunis en groupement régional, appuyés par l'ODARC. En 2019, le groupement est à un tournant, avec la création d'un pôle de compétence à Migliacciaru. Objectif affiché et raisonné grâce à cet outil : parvenir à l'autonomie fourragère de l'île. En jeu, les coûts de production et d'exploitation pour les filières, mais aussi l'implantation d'un marché de plusieurs millions d'euros dans l'économie Corse.

Intervista di Toussaint Fazi : Presidente di l'Aggruppamentu di Produttori di Furaghji di Corsica.

Intervista di Marie – Pierre Bianchini : Direttrice di u Prughjettu pè l'ODARC.

Intervista di Yann Mainer - Dieste : Tennicu di l'Aggruppamentu di Produttori di Furaghji di Corsica.

Intervista d'Éric Bracci : Allevatore Produttore membre di l'Aggruppamentu di Produttori di Furaghji di Corsica.

Intervista di Stéphanie Costa Sfruttatrice d'una stalla.